Affichage accueil1 / Incubation

Mon Amour Fou II

Mon Amour Fou II

Les Mouvements Souterrains
Mon Amour Fou, la suite

Durée 1h15

Après Mon Amour Fou, l’idée et l’envie est venue de creuser le sillon de l’héroïne moderne, dans une suite. Une suite comme la vie en impose. A quoi passe-t-on après la séparation et la décision de se dissocier de la folie de l’autre, le désir de survivre ressenti; comment la peau sèche-t-elle définitivement ? A quoi et comment le temps présent confronte le guerrier à son passé, comment s’en affranchir ou bien décider de vivre avec ?

Dans le premier volet, elle était seule, ça ne pouvait en être autrement, sa tête était habitée par tous, c’était sa propre solitude, son propre battement intérieur qu’elle devait reconquérir. Aujourd’hui nous avons envie avec Elsa Granat d’associer sa parole à celle des hommes. L’amour, la folie et la survivance resteront au cœur de ce nouveau travail. Portés désormais par trois figures. Elle bien sûr;  Lui 1, l’homme du passé et Lui 2, l’homme du présent. Nous voulons essayer de chercher à mélanger les lignes intérieurs et extérieurs. Ce qui se dit, s’échange à trois et ce qui se pense et ne peux sortir de chacun. De là questionner le secret, nos propres mensonges et certitudes. Lui 1 arrive chez eux : Lui 2 et Elle. Couple neuf cherchant à définir comment ils peuvent s’aimer en dehors de la passion, en dehors de tout ce qui a été détruit auparavant. Lui 1 cherche un asile, un refuge lors de l’assaut d’une énième crise maniaque. Comment vont-ils cohabiter ? Comment faire avec cet autre qui se déforme peu à peu et densifie chaque minute. C’est aussi la réunion de trois guerriers dans une même bataille.

Extrait

Je me dis que ça vaudrait même plus que 40 euros la séance. Ça vaudrait son lingot. Cette séance je vous la paye en or. Parce que si j’arrive à démêler ça, alors c’est tout bon. Je peux partir maintenant avant que tout se casse la gueule. On reconstruit rien parce que pas de déconstruction. On enlève pas la peau. Non pas besoin, elle tient encore, elle tient bien, toute seule comme une grande ! GRANDE ! Je suis grande, je suis grande, je suis grande ! C’est vous qui avez laissé passer ça, vous n’avez rien vu dans mon chemin inconscient ? Vous avez bien dû sentir, apercevoir, entrapercevoir, ça, dans une construction de phrase, un chemin de pensée, un lien inconscient ? C’est pour ça que je vous paye ! Pour ça! Pour comprendre, faire le tri. Mais avant. AVANT. Là c’est trop tard, retournez vous coucher j’ai plus besoin.

Distribution

Travail dirigé par Elsa Granat
A partir d’un texte de Roxane Kasperski
ELLE Roxane Kasperski
LUI 1 Olivier Werner
LUI 2 Pierre Giafferi
Création sonore Antony Cochin
Création lumières Vera Martins
Création costumes  Marion Moinet
Construction décor François Delauney
Régisseur Julien Crépin

Avec le soutien de
Artephile & Le théâtre de la Cité Internationale

© Tout un ciel 2017 | Design du site internet www.clarisselochmann.com