Skip links

Le grand loto
des artistes oubliées

Spectacle itinérant qui se joue dans les lycées, les bibliothèques, les associations… 


Réparer les vivants, c’est aussi réparer leurs morts, réparer les mémoires, réparer l’histoire des Hommes. En ressuscitant l’histoire des Femmes. 

Voici un  jeu de Loto pas comme les autres… Chaque tirage est l’occasion de rencontrer une artiste oubliée, de revenir sur ses gloires, ses échecs, son oubli systématique.

Avec humour et poésie, le spectacle redonne vie à une vingtaine de femmes artistes à travers les siècles, qui n’ont pas eu leur place dans les livres d’Histoire. 

Le Loto est un jeu de hasard, une loterie, on gagne ou pas, c’est le hasard qui décide ?

Il semblerait que les artistes femmes doivent bien leur oubli à leur condition même de femme, leur art considéré mineur, leurs sujets dénigrés, leur existence transparente. Encore aujourd’hui, l’histoire de l’art est éminemment masculine. Il est très difficile de trouver des contemporaines de Molière, Lulli, Picasso dans les fleurons de la culture française et internationale.

Encore aujourd’hui, il n’y a qu’une femme au programme de littérature contemporaine. De fait, les adolescents, filles et garçons ont dans l’Histoire qui leur est enseigné une grande majorité de référents masculins. Le constat est là : les femmes sont écartées de l’Histoire, leur influence effacée des livres.

Comment alors sentir que l’on égaux, que l’on a les mêmes capacité, les mêmes chances. Comment ne pas intégrer, doucement mais surement qu’un sexe est supérieur à l’autre ?

Faire (re)découvrir, notamment aux jeunes la contribution des femmes à l’Histoire de l’art, c’est rétablir un équilibre nécessaire.

C’est permettre aux jeunes filles de bénéficier de modèles forts et positifs pour qu’elles puissent se sentir inspirées et renforcer leur confiance en elle. C’est ouvrir avec l’ensemble de la classe une discussion autour de l’oubli systématique des femmes au fil de l’histoire, ainsi que sur le difficile combat pour l’égalité des sexes. C’est permettre aux filles et aux garçons d’appréhender les inégalités à l’œuvre depuis des générations, pour ne pas continuer à les subir,  pour ne pas continuer à les créer.

Pendant 1h, les adolescent.e.s rencontrent Christine de Pizan, veuve et en charge de quatre enfants à 23 ans qui écrit pour survivre et connait le succès avant d’être mise de côté, Marceline Desbordes-Valmont qui a influencé Verlaine, Rimbaud, Rilke, Aragon… et dont plus personne ne parle. Louise Stichel, première maître de ballet à l’Opéra de Paris, qui paiera son franc parler et sa liberté en disparaissant des archives de l’opéra. La compositrice Germaine Tailleferre, qui s’est battu toute sa vie pour assouvir sa passion malgré des maris jaloux qui ont freiné sa carrière. Et bien d’autres !

Parce que ces histoires se transmettent à travers le jeu du loto, il n’est jamais question de faire une conférence ou une leçon de morale mais de rendre vivantes des femmes aux parcours différents, d’époques diverses qui ont chacune œuvrer à leur manière à la liberté de choix des femmes que nous sommes aujourd’hui.

Les Précieuses étaient des femmes qui au 17e siècle se retrouvaient dans des salons pour commenter la littérature de leur époque et écrire leurs propres textes. Aujourd’hui, on ne les connait souvent que grâce à Molière et ses Précieuses ridicules. Étaient-elles si creuses et insignifiantes ? Non. Pas le moins du monde… On a juste oublié, encore.

Suite au spectacle Le grand loto des artistes oubliées, nous voulons rendre leur juste place aux Précieuses. Tirer un fil entre celles d’hier et d’aujourd’hui à travers une action forte au sein des établissements : une cérémonie pour rendre aux femmes leur place dans l’Histoire. 

Nous sélectionnons avec l’équipe enseignante l’une des sérigraphies des femmes oubliées utilisée dans le spectacle et organisons un grand évènement au sein du lycée autour de son accrochage au sein de l’établissement. Pour qu’elle (et à travers elle toutes les femmes) retrouve sa place dans la mémoire collective. À cette occasion et suite à des ateliers menés en classe, des élèves (filles et garçons) lisent des textes d’autrices mais aussi un « manifeste » écrit et joué collectivement sur l’importance d’une société qui prenne en compte l’ensemble des Humains, quel que soit leur sexe. Cette cérémonie festive se termine par le don de livres écrits par des femmes à la bibliothèque, pour que les femmes retrouvent la place qui leur a été trop souvent interdite, à côté des hommes. 

Distribution

Autrices Marie Combeau, Elsa Granat, Claire Méchin
Actrices Marie Combeau, Claire Méchin,
Elsa Granat et Sophie Troise en alternance
Scénographes Laury Calloch, Éléa Jobert, Nina Petit, Juliette Thierry Mieg

Durée 1h20

Photos ©Jessica Pinhomme

Partenaires

Production : Compagnie Tout un Ciel  
Partenaires : H/F Ile-de France, La cité Audacieuse, L’Ecole Hourdé, La Mairie de Montreuil.
Remerciements : Françoise à Gilly-sur-Isère.

Spectacle à l’initiative du collectif Incertaines et Fées!

Explore
Drag